des centaines d'astuces pour vous faciliter le quotidien

Algérie: l'armée encercle le site où des islamistes retiennent 41 Occidentaux

17/01/2013 11:58

 

Toujours beaucoup d'incertitude jeudi pour 41 Occidentaux, dont 7 Américains qui ont été pris en otage mercredi sur le site gazier de Tinguentourine, dans l'est de l'Algérie. Selon un porte-parole des ravisseurs, "41 ressortissants occidentaux dont 7 Américains, des Français, des Britanniques et des Japonais" ont été pris en otages. Deux étrangers, dont un Britannique, ont été tués dans l'attaque. Une trentaine de travailleurs algériens se sont échappés jeudi matin.

 

Trente otages algériens ont réussi à s'échapper jeudi du site gazier en Algérie où ils étaient retenus en otage depuis mercredi à l'aube, a annoncé la Wilaya (préfecture) d'Illizi. "Trente travailleurs algériens sont parvenus à s'échapper jeudi du site gazier de Tinguentourine (40 km d'In Amenas), où ils étaient retenus en otage depuis mercredi par un groupe terroriste armé" a indiqué cette source, citée par l'agence de presse APS.

L'armée algérienne encercle le site, Paris soutient

Plus tôt dans la matinée, l'Armée algérienne a pris position autour du site gazier. Le ministre algérien de l'Intérieur, Dahou Ould Kablia, a exclu toute négociation avec les ravisseurs , après avoir annoncé que l'attaque mercredi, suivie de la prise d'otages, avait fait deux morts: un Britannique et un Algérien. A Paris, le ministre de la Défense Jean-Yves Le Drian dit avoir "pleinement confiance dans la capacité des autorités algériennes à résoudre la prise d'otages".

Les autorités "ne répondront pas aux revendications des terroristes et refusent toute négociation", avait dit le ministre de l'intérieur algérien aussitôt après l'attaque qui a aussi fait, selon lui, six blessés -deux Britanniques et un Norvégien, et trois membres de la sécurité algérienne.

France 24 a diffusé l'enregistrement d'un témoignage présenté comme celui d'un Français qui serait l'un des otages retenus par les islamistes mais jusqu'à présent, Paris n'a pas confirmé l'éventuelle présence d'un ou plusieurs ressortissants français parmi les 41 otages. Selon ce témoignage, des Anglais, des Japonais, des Norvégiens, des Philippins, des Sud-Coréens et des Malaisiens figurent au nombre des otages. "Ils ont attaqué les deux sites en même temps, ils sont rentrés à l'intérieur et une fois qu'il a fait jour, ils ont rassemblé tout le monde", a indiqué l'otage dans cet enregistrement, rapporté par Reuters, et peut-être donné sous la contrainte. Toujours selon ce témoignage, les ravisseurs seraient lourdement armés. Ils auraient contraint des otages à enfiler des ceintures d'explosifs et menaceraient de faire sauter le site si l'armée algérienne décidait de donner l'assaut.  Les preneurs d'otage ont précisé que 5 otages sont retenus dans l'usine alors que les 36 autres se trouvent sur un "site d'hébergement".

La Grande-Bretagne a confirmé le décès de son ressortissant

Le ministère britannique des Affaires étrangères a finalement confirmé la mort d'un de ses ressortissants. Dans un communiqué précédent, il avait seulement "confirmé que des Britanniques ont été pris dans l'incident" actuellement "en cours près de la ville d'In Aménas". Depuis Sidney, le ministre anglais des Affaires étrangères William Hague a dénoncé "un meurtre de sang froid", estimant que le Mali n'était qu'un prétexte.

Le ministère algérien de l'Intérieur avait auparavant annoncé un mort étranger, six blessés dont deux étrangers et plusieurs personnes prises en otages par un "groupe terroriste" non identifié.

Le ministère irlandais des Affaires étrangères a indiqué pour sa part qu'un citoyen irlandais, originaire de la province britannique d'Irlande du Nord, faisait partie des personnes kidnappées. "Nous avons des informations sur un certain nombre de Japonais qui sont détenus, mais nous les vérifions actuellement", a déclaré de son côté un porte-parole gouvernemental à Tokyo.

L'épouse d'un employé norvégien a annoncé à la presse que son mari faisait aussi partie des otages. "Mon mari m'a appelée ce matin. Il m'a dit qu'il avait été pris en otage", a déclaré la femme citée par le journal local Bergens Tidende (BT). L'intéressée a précisé que son époux lui avait fourni un numéro de téléphone à transmettre à la police, apparemment celui des ravisseurs selon elle. "Il y avait quelqu'un qui lui dictait ce qu'il devait dire en anglais. La police a appelé le numéro qu'il m'a donné. La conversation a été coupée après quelques secondes", a-t-elle dit.

Les islamistes seraient membres d'Al Qaïda

Dans un communiqué, le ministère algérien de l'Intérieur a expliqué qu'"un groupe de terroristes, fortement armé, arrivé à bord de trois véhicules, a investi mercredi à 05H00, la base vie de Sonatrach à Tiguentourine, à proximité d'In Aménas, à une centaine de km de la frontière algéro-libyenne". "L'attaque a porté d'abord sur un bus qui quittait cette base et transportait des étrangers vers l'aéroport d'In Aménas", a ajouté le ministère, en précisant qu'elle avait "été repoussée par les unités d'escorte".

"Le groupe terroriste, après cette tentative avortée, s'est dirigé vers la base vie dont il a investi une partie et y a pris en otage un nombre indéterminé de travailleurs, dont des ressortissants étrangers", a-t-il poursuivi.

Joint par téléphone, un combattant a affirmé que les militants islamistes étaient membres d'Al Qaïda, venant du Mali."Nous appartenons à la brigade Khaled Aboul Abbas, Mokhtar Belmokhtar", a-t-il dit. "Le groupe terroriste qui a attaqué la base de vie n'est entré ni du Mali, ni de Libye", a souligné le ministre algérien de l'Intérieur, Dahou Ould Kablia, à la télévision nationale, en précisant qu'il s'agissait d'un groupe d'"une vingtaine d'hommes issus de la région". Surnommé "le Borgne", Belmokhtar est un des chefs historiques d'Al-Qaïda au Maghreb islamique (Aqmi) qu'il a introduit dans le nord du Mali.

Les islamistes se sont attaqués à l'aube une attaque sur le site gazier, exploité par l'entreprise nationale Sonatrach avec les compagnies britannique British Petroleum et norvégienne Statoil à Tiguentourine, à 40 km d'In Amenas.

 

Rechercher dans le site

Contact

MAC ASTUCE1

ASTUCES INFORMATIQUE WINDOWS

17/03/2016 19:06

Bon plan, les meilleurs sites et applications pour mini budget

  Vous êtes un radin ou simplement n’aimez pas dépenser un sou !   Ne vous inquiétez pas vous n'êtes pas le seul, des applications et sites Web sont spécialement dédiés à ceux qui traquent  les bonnes affaires. Radins.com    accompagne les...

TOUTS SAVOIR SUR LES DRONES

13/03/2015 10:55

Le drone DJI capture l'image d'un objet volant non identifié

Le drone DJI aurait  filmé un objet volant non identifié au-dessus de la Silicon Valley. La vidéo fait grand bruit sur Internet et suscite les hypothèses les plus variées.  La vidéo a été mise en ligne le 8 mars. Les images auraient été tournées par un drone DJI...
08/03/2015 12:58

Le drone DJI S1000+ hexacopter photo pro

Le DJI S1000+ hexacopter est un drone prêt à voler et à capturer le summum de la photographie aérienne.   Si vous cherchez un drone professionnel pour des inspections, agricole de précision, la photographie, la cinématographie, l'arpentage et plus, le S-1000 est le...

 

BEAUTÉ A PETIT PRIX

14/10/2013 10:41

Astuce des Sourcils épilation d'arc parfaites

  Le matériel : 1 une pince à épiler qu’on désinfectera à l’alcool ou autre antiseptique avant toute utilisation 2 un coton, un crayon au khôl pour tracer la ligne que suivra l’épilation 3 éventuellement un glaçon. En effet, un glaçon passé sur le sourcil avant...
 

  PARTENAIRE