des centaines d'astuces pour vous faciliter le quotidien

Des centaines de chevaux impropres à la consommation dans les assiettes

Des centaines de chevaux impropres à la consommation dans les assiettes

 

 

Selon Moustique et L'Avenir, durant des mois, voire des années, des

 

centaines de chevaux impropres à la

 

consommation, qui auraient dû être euthanasiés, ont fini

 

dans les assiettes des Belges. Mercredi matin, l'Afsca

 

relativise l'information: les chevaux n'étaient ni malades, ni

 

bourrés aux hormones

 

 

 

 

Selon la presse, le dossier est actuellement à l'instruction. "Il s'agit

 

bien d'un trafic de viande de cheval d'envergure avec des

 

ramifications en France et en Allemagne. Nous sommes ici dans la

 

même problématique que l'affaire Findus. Nous collaborons avec

 

les autorités judiciaires voisines", selon le procureur du Roi

 

de Neufchâteau, Vincent Cambier.

 

 

Les faits concernent un marchand de chevaux de

Neufchâteau, aujourd'hui inculpé de faux et usage de faux, mais

également plusieurs grands abattoirs localisés en régions anversoise et

liégeoise et du côté de Termonde et Courtrai, précise le magazine.

 

"Si leur implication dans ce trafic n'a, à l'heure actuelle, pas été

 

établie, le parquet acquiesce que la magouille n'aurait jamais pu

 

fonctionner sans la complicité de vétérinaires peu scrupuleux",

 

souligne encore Moustique.

 

La pratique a pris fin en 2011 lorsque la justice belge et l'Afsca ont interrompu les activités

 

frauduleuses du vendeur chestrolais, mais l'on ignore encore quand elle a débuté. Selon

 

la presse, des tonnes de chevaux bourrés aux hormones, malades ou accidentés ont fini dans les

 

assiettes des Belges.

 

Mais l'Afsca relativise dans un communiqué: "La fraude consiste à faire entrer dans

 

la chaîne alimentaire des chevaux qui ont été exclus soit par choix de leur ancien propriétaire soit

 

parce que à un moment de leur vie ils ont reçu un médicament vétérinaire non autorisé chez les

 

chevaux producteurs de denrées. Cette décision est irréversible. Les chevaux présentés à

 

l'abattoir n'étaient pas malade car il y a un contrôle vétérinaire en continu qui expertise chaque

 

animal à l'abattoir. Le contrôle se fait sur l'animal vivant ainsi que sur la carcasse après abattage.

 

Les chevaux n'étaient pas bourrés aux hormones car ces substances interdites font l'objet d'un

 

contrôle continu des autorités". 

 

 

"Il faut savoir que tuer un cheval impropre à la consommation coûtera une centaine d'euros à

l

'éleveur. Le revendre à un abattoir rapporte entre 600 et 800 euros", a indiqué un connaisseur du

 

milieu équestre

 

 

 

 

Search site

Contact

MAC ASTUCE1

ASTUCES INFORMATIQUE WINDOWS

17/03/2016 19:06

Bon plan, les meilleurs sites et applications pour mini budget

  Vous êtes un radin ou simplement n’aimez pas dépenser un sou !   Ne vous inquiétez pas vous n'êtes pas le seul, des applications et sites Web sont spécialement dédiés à ceux qui traquent  les bonnes affaires. Radins.com    accompagne les...

TOUTS SAVOIR SUR LES DRONES

13/03/2015 10:55

Le drone DJI capture l'image d'un objet volant non identifié

Le drone DJI aurait  filmé un objet volant non identifié au-dessus de la Silicon Valley. La vidéo fait grand bruit sur Internet et suscite les hypothèses les plus variées.  La vidéo a été mise en ligne le 8 mars. Les images auraient été tournées par un drone DJI...
08/03/2015 12:58

Le drone DJI S1000+ hexacopter photo pro

Le DJI S1000+ hexacopter est un drone prêt à voler et à capturer le summum de la photographie aérienne.   Si vous cherchez un drone professionnel pour des inspections, agricole de précision, la photographie, la cinématographie, l'arpentage et plus, le S-1000 est le...

 

BEAUTÉ A PETIT PRIX

03/12/2012 22:56

Comment prendre un bain adoucissant

    Quand on veut prendre un bain adoucissant, on peut se préparer le mélange maison soi-même et en plus il est naturel.   Il faut mélanger une demi-tasse de miel avec deux grosses cuillères d’essence de lavande et rajouter le tout dans...
 

  PARTENAIRE