des centaines d'astuces pour vous faciliter le quotidien


Le mystère du «monstre de Montauk»

Le mystère du «monstre de Montauk»

BUZZ - Comment cette bête peut-elle être réelle?

 

Franchement, on peine à y croire. A première vue,

l'animal est trop étrange pour ne pas être une prouesse

graphique réalisée sur Photoshop. Mais si l'on en croit

les nombreux sites américains qui s'acharnent à percer le

secret de cette photo depuis 48h, le «monstre de

Montauk», du nom du hameau où il se serait

échoué, semble bien réel.

 

Les médias outre-Atlantique rapportent plusieurs

témoignages de personnes qui ont vu la carcasse de cette

intriguante créature. Michael Meehan, interviewé par

le «New York Magazine», est serveur dans un hôtel

près de la plage de Long Island (état de New York) où

aurait été découvert l'animal: «J'ai vu le monstre. Je

marchais sur la plage et tout le monde le regardait.

Personne ne savait ce que c'était. Ça ressemblait à un

chien, mais ça avait ce bec bizarre. J'aurais très peur si

quelque chose de ce genre surgissait à côté de moi dans

l'eau.»

>> Pour découvrir le mystère du «monstre de Montauk», c'est par là

>> Une carcasse retrouvée à New-York, c'est à lire par ici

Après avoir couru pour rattraper son animal, le jeune

homme a fait la découverte de cette carcasse. «J'ai vu

quelques poils sur ce corps en décomposition», note-t-

il. «J'ai immédiatement pensé que c'était un cheval».

Mais les mâchoires et le corps de la bête ne

correspondaient pas à ceux d'un cheval, d’après-lui.

 

La thèse du blaireau

 

«Je dirais que ça mesurait près d'un mètre de long, avec

des poils clairs au niveau de ses yeux et d'autres, plus

sombre, du côté de ses pattes arrières. donc c'était peut-

être un blaireau», a-t-il conclu, excluant qu'il puisse

s'agir d'un Jack Russell, dont la disparition avait été

signalée dans la région.

Pour le Dr Dan Forman de l'Université de Swansea, 

 

interrogé par la BBC «même si c'est difficile à dire à 

 

partir d'une photo», la thèse du blaireau paraît tout à

fait envisageable, «à en juger par sa taille et par le fait

qu'il possède cinq doigts à ses pattes».

 

Chien gonflé

 

Mais la piste du Jack Russell n'est pas totalement

abandonnée pour autant. Un porte-parole de la mairie

de Pembrokeshire a en effet estimé, en se basant sur

les clichés de la carcasse, qu'il pouvait tout à fait s'agir

d'un chien qui aurait gonflé après un long séjour dans

l'eau.

 

Le porte-parole a également indiqué que les services de

la ville, qui avaient été prévenus qu'un possible cadavre

de Jack Russell pourrait être retrouvé sur la plage,

n'avait toujours rien retrouvé pour l'instant. De son

côté, The RSPCA -la SPA anglaise- a indiqué qu'elle

n'avait reçu aucun appel pour la prévenir de cette

découverte.